les 6 decisions qui font la difference pour se lancer dans l'entrepreneuriat

Se lancer dans l’entrepreneuriat : 6 décisions qui font la différence

Je te propose un article un peu particulier aujourd’hui, puisque je vais te parler de moi.

Et plus précisément de mon lancement dans l’entrepreneuriat et de toutes les décisions que j’ai prises qui ont fait une vraie différence dans mon business !

Cet article fait d’ailleurs suite à un sondage que j’ai fait sur mon compte Instagram (sur lequel je t’invite d’ailleurs à me rejoindre, si ce n’est pas déjà fait 😊 ) qui a mis en avant ton envie d’avoir plus de retours d’expérience.

Ce contenu est donc plus spontané et personnel que d’habitude, car je vais aborder les meilleures décisions que j’ai prises au moment de me lancer en tant que coach, il y a un an environ.

J’en ai répertorié 6 en tout, que je vais te partager en toute transparence 😉

 

Décision n°1 : lancer mon compte Instagram

Oui, lancer mon compte Instagram a été une décision plutôt sage et efficace !

Surtout quand on sait que j’ai trouvé mes premiers clients sur Instagram, que j’ai réussi à lancer mon activité grâce à cette plateforme et que ça fait à peine un mois que j’ai un site internet 😁

Pourtant, ce n’était pas gagné ! Ceux qui me connaissent bien savent que moi et les réseaux sociaux, ce n’était pas l’amour fou…

Je n’avais, en réalité, jamais eu de profil sur aucun réseau ! Autant te dire que ça a été un vrai challenge pour moi, mais je ne regrette pas du tout puisque c’est ce qui m’a permis de vivre de mon activité, tout simplement.

Donc merci Instagram, merci au créateur de cette merveilleuse plateforme et surtout, merci à tous ceux qui me suivent au quotidien 🥰

Mon conseil : n’attends pas d’être certifié.e coach ou d’avoir une cible précise pour lancer ton compte.

À l’époque où j’ai créé le mien, j’étais en pleine formation et je commençais tout juste les coachings. Je n’avais pas de niche et je ne me considérais même pas comme coach 😅

C’était simplement un compte sur lequel je partageais des concepts de développement personnel. Mais ça m’a permis de comprendre la plateforme et son algorithme, de rencontrer des personnes, de découvrir des comptes inspirants…

Donc je t’invite à créer, toi aussi, ton compte le plus tôt possible !

Ainsi, le jour où tu auras défini précisément ta niche et ton offre, tu connaîtras les codes d’Instagram et tu auras déjà une communauté, une audience à qui en parler.

 

Décision n°2 : avancer même si je n’étais pas prête

Et je suis bien contente d’avoir pris cette décision au moment de me lancer !

Comme pour le compte Instagram et plein d’autres choses, je n’étais pas prête…Mais je l’ai fait quand même 💪

Et si j’avais attendu d’être prête, je ne sais pas où j’en serais aujourd’hui, mais certainement pas là : ça aurait mis beaucoup plus de temps !

Cette réflexion est d’ailleurs valable pour de nombreux domaines.

Par exemple, il y a un an jour pour jour, je testais mon offre. Quand j’ai sollicité des personnes pour tester mon accompagnement, rien n’était prêt !

Seules les 6 étapes de l’accompagnement avaient un nom et le tout tenait sur une slide en PDF… Et c’est parce que je me suis engagée avec des personnes que ça m’a donné l’énergie de tout construire au fur et à mesure 😊

Encore une fois, si j’avais attendu que mon programme soit prêt pour solliciter des personnes, je n’aurais commencé à coacher que 2-3 mois après et personne ne m’aurait botté les fesses 😂

Alors que là, 6 personnes comptaient sur moi et je m’étais engagée avec elles. Je n’avais plus le choix ! Parfois, le fait de “s’obliger” à être face au mur permet d’avancer et d’éviter la fameuse procrastination (entre autres) !

Bien sûr, cette manière de procéder ne correspond pas à tous les profils et je pense notamment à tous les perfectionnistes pour qui c’est très challengeant de proposer des choses qui ne sont pas encore prêtes.

Mais je peux te l’assurer, c’est une des meilleures choses à faire pour continuer d’avancer malgré tes peurs, tes craintes et ton envie que tout soit parfait 😅

Mon conseil : lance-toi ! Peu importe le sujet (ton compte sur les réseaux sociaux, ton offre, un appel à témoins…), n’attends pas, car ce ne sera jamais le bon moment, et fonce ! Le bon moment, c’est maintenant 😁

 

Décision n°3 : avoir testé mon offre

Avoir choisi de tester mon offre est une de mes meilleures décisions, et ce, pour plein de raisons.

D’abord, parce que ça m’a obligée à prendre une posture de coach : j’étais une vraie professionnelle et j’avais des clients (même s’ils ne payaient pas).

“Fake it until you make it” comme on dit !

Dommage, à l’écrit, tu ne peux pas entendre mon magnifique accent 😆

Même si tout n’est pas parfait et que tu n’es pas prêt.e intérieurement, ça t’oblige à le devenir !

J’avais beau ne pas avoir, à l’époque, les épaules d’une cheffe d’entreprise, voire même celle d’une coach, tester mon accompagnement collectif m’a permis d’avoir plus confiance en moi et en mon offre.

J’ai également renforcé ma conviction que je pouvais aider les coachs à se lancer !

Et toi aussi, tu vas te rendre compte que tu es capable, que tu es légitime et que si tu en es là aujourd’hui, c’est qu’il y a une raison : tu peux aider les gens 💪

De plus, le test est aussi un super moyen de récolter des avis clients avant même la commercialisation de ton offre.

Sans compter que le fait d’avoir testé mon offre m’a permis d’y croire le jour où je l’ai vendue, en sachant qu’elle était pleine de valeur.

Mon conseil : si tu es en pleine construction de ton offre, je ne peux que te conseiller de la tester, que ce soit de manière gratuite ou payante, sous forme de bêta-test. C’est d’ailleurs une étape obligatoire pour les élèves de la CC School 😉

 

Décision n°4 : m’entourer de business friends

Tu connais ce concept ?

C’est tout simplement d’avoir des personnes qui te soutiennent au quotidien et qui sont à peu près au même niveau que toi, avec les mêmes objectifs.

Souvent, tu les retrouves lors d’un rendez-vous hebdomadaire pour que chacun partage ses avancées, ses problématiques, ses coups durs, etc.

De mon côté, j’ai été ravie de faire partie d’un trinôme pendant une de mes formations : on a grandi ensemble, on a évolué ensemble et on s’est ensuite rencontrés pour de vrai !

Ces 2 personnes ont été, pour moi, un gros soutien. Elles ont été de vrais piliers, mais aussi un moyen de me rendre compte que je n’étais pas seule à vivre ce que je vivais pendant cette période pleine de changements !

Mon conseil : entoure-toi de personnes qui sont comme toi et qui ont les mêmes objectifs 😊 ça va t’aider à sortir de ta zone de confort, à atteindre tes objectifs tout en étant vraiment soutenu.e !

 

Décision n°5 : chercher à faire simple

Quand on se lance, on a souvent envie de faire quelque chose de très pro, de très structuré…

On veut un site internet, un logo, une charte graphique, des cartes de visite alors qu’en fait, ce n’est pas ça qui compte vraiment.

Quand je parle de faire les choses simplement, ça signifie chercher à savoir quel est le chemin le plus court pour avoir les résultats les plus importants possibles.

En sachant que tu as une dose limitée d’énergie quotidienne, dans quelles actions dois-tu la placer pour obtenir des résultats ?

Chercher à faire des choses simples, finalement, ça revient un peu à rester focus !

Mon conseil : quand tu te lances, le plus important est de créer une audience autour de toi, d’échanger avec les autres, plutôt que de construire quelque chose de compliqué.

Donc fais simple et réfléchis aux actions qui vont le plus facilement et le plus rapidement t’amener vers tes résultats (trouver des clients, par exemple) 🔥

 

Décision n°6 : quitter mon travail

Même si elle a été difficile à prendre, cette décision a été la bonne quand je me suis lancée en tant que coach.

À la base, ce n’était pas prévu dans mes plans aussi rapidement. En effet, je me suis lancée officiellement en mai 2021 et j’ai quitté mon job en juin 2021, deux mois après seulement !

Ce sont mes 2 business friends qui m’ont challengée pour que je passe à l’action. Sans eux, je n’aurais peut-être pas quitté le salariat si vite, car la peur me paralysait.

En effet, je leur faisais part de ma grosse frustration de ne pas pouvoir pleinement dépenser mon temps dans ma propre entreprise uniquement : j’avais déjà 6 coachés à charge et je calais les séances lors de ma pause déjeuner, le soir après le travail, les week-ends…

J’étais frustrée, mais mon job me fournissait une sécurité financière que j’avais peur d’abandonner.

Malgré tout, même si la décision m’a paru imprudente sur le moment, c’était la plus sage pour plusieurs raisons :

  • elle m’a permis d’être plus heureuse et plus épanouie,
  • j’ai enfin pu consacrer tout mon temps à mon business,
  • j’ai pu lancer la CC School en septembre et générer du chiffre d’affaires.

Parfois, certaines décisions nous font peur, à tel point qu’on n’ose pas les prendre. Mais finalement, ce sont les meilleures décisions !

Mon conseil : demande-toi quel est ton degré de peur par rapport à une décision et tu verras que, souvent, le niveau de ta peur correspond proportionnellement à l’importance de prendre cette décision !

Si tu as peur, c’est que c’est là qu’il faut aller 😉

Et finalement, c’est plus facile de gérer une peur qui n’existe pas, qu’on s’invente, que de gérer une frustration qui est belle et bien présente.

 

On arrive déjà à la fin de cette liste des décisions qui ont fait toute la différence dans mon business !

Un petit récapitulatif de mes 6 meilleures décisions avant de partir avant de conclure ? C’est parti !

  • Lancer mon compte Instagram : n’attends pas et crée ta communauté le plus rapidement possible, peu importe le réseau social que tu as choisi.
  • Avancer même si j’étais pas prête : tout n’est pas parfait ? Ce n’est pas grave, lance-toi quand même !
  • Tester mon offre : teste ton offre avant de la commercialiser pour prendre confiance en toi et en ton programme 💪
  • M’entourer de business friends : trouve des personnes avec qui tu peux avancer et qui seront un vrai soutien pour toi 😍
  • Chercher à faire simple : réfléchis vraiment aux actions qui vont t’amener le plus de résultats et reste focus dessus !
  • Quitter mon travail : si tu as peur de prendre une décision, fonce ! C’est que c’est la bonne décision à prendre 😊

Voilà pour cet article 100% transparence et retour d’expérience !

J’ai hâte d’avoir ton retour sur ce format donc n’hésite pas à me dire ce que tu en penses dans les commentaires.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.