Se lancer comme coach : les 6 erreurs à éviter

 Aujourd’hui, je vais te parler des erreurs à éviter quand tu te lances en tant que coach.

Si c’est un sujet important pour moi à aborder ici, c’est parce que j’ai envie de te faire gagner du temps !
Ce sont des erreurs qu’on fait tous à un moment donné et c’est ok de les faire !
Mais plus vite tu vas te rendre compte que tu fais ces erreurs en tant que coach, plus vite tu vas pouvoir avancer vers tes objectifs et trouver des clients. J’ai donc répertorié 6 erreurs qui sont faites le plus communément par les coachs qui démarrent et que, moi aussi, j’ai pu faire quand je me suis lancée.

Si tu fais ces erreurs en tant que coach…

Première chose (et pas des moindres) : ne te blâme pas si tu fais l’une de ses erreurs ou même plusieurs.
C’est complètement normal quand on démarre et petit rappel : des erreurs, on en fait tous et on va continuer d’en faire.
De plus, faire des erreurs nous permet de prendre conscience et de ne plus les refaire par la suite.
Matériel nécessaire pour découvrir cet article de blog : zéro culpabilité et surtout beaucoup d’indulgence envers toi-même.

C’est tout 😁

Les 6 erreurs des coachs débutants

Erreur n°1 : s’adresser à tout le monde

On commence tout de suite avec la première erreur des coachs qui se lancent.

C’est une erreur qu’on fait tous et qui me tient très à cœur (et pour ceux qui ont l’habitude de me suivre sur mes réseaux sociaux, vous n’allez pas être surpris !) : vouloir s’adresser à tout le monde.
Je peux vous dire que c’est un passage obligatoire : quand on est coach, on a envie d’aider un maximum de personnes donc pourquoi choisir ?
D’autant plus qu’on a la chance de pouvoir accompagner n’importe qui sur n’importe quelle problématique.

C’est d’ailleurs la force du coaching !

Le premier réflexe des coachs est donc de vouloir aider tout le monde.
Mais (il y a un mais), aujourd’hui, sur le marché actuel, on ne peut pas parler à tout le monde. C’est pourquoi se nicher me semble indispensable pour pouvoir trouver ses premiers clients. Parce que le risque, en s’adressant à tout le monde, c’est de ne s’adresser à personne…

Vous allez vous retrouver face à des difficultés pour :

  • communiquer : parler de quoi ? Pour quel sujet ?
  • définir votre offre, car elle va être très large.

Au final, les personnes ne se reconnaissent pas si elles ne se sentent pas concernées directement par le sujet.
C’est pourquoi il est intéressant de choisir votre cible : les personnes qui vous découvrent se reconnaissent ainsi parfaitement dans la situation que vous décrivez.

On reparlera de la cible plus précisément dans un prochain article, donc je ne vais pas rentrer dans le détail ici, mais pour démarrer, cibler un client avec une problématique bien précise est indispensable ! Ça va vous permettre de créer une offre sur-mesure et de communiquer de la bonne façon pour faire comprendre à votre client idéal que le coaching est la solution à sa problématique.

Erreur n°2 : commencer par créer un logo et un site web

Et on passe maintenant à la deuxième erreur qui est de vouloir commencer par créer un logo et un site internet.

Si tu te reconnais dans cette erreur, rassure-toi : ce n’est pas grave si c’est déjà fait, c’est toujours ça de pris ! Mais sache que ce n’est pas ton logo qui va te faire vendre, ni même ton site web. Si tu as déjà défini ta cible, ton offre et que tu as déjà un réseau social de prédilection, alors le site peut avoir de l’intérêt, tout comme le logo. Mais si tu crois que la première étape est de créer ton site, j’ai une question pour toi : comment vas-tu le faire sans savoir à qui tu t’adresses ?

Tu vois où est l’erreur ? Pas de culpabilité, mais si je la partage, c’est que je la vois très fréquemment.

Le site internet et le logo sont un investissement :

  • en temps, si tu le fais toi-même,
  • financier, si tu as choisi de le déléguer

Et d’un point de vue stratégique, ce n’est pas là qu’il faut mettre ton énergie au départ ! Ni là qu’il faut mettre son argent pour démarrer.

Je t’invite plutôt à investir dans un coaching pour pouvoir vraiment booster le démarrage de ton activité, même si, bien sûr, par la suite, le site web est important.

Pour ma part, j’ai créé mon site web un an après avoir démarré mon activité et j’ai pu vivre de mes coachings sans site ni logo.

Si tu te lances en tant que coach, le plus important est de consacrer toute ton attention et ton énergie sur la manière dont tu vas trouver des clients le plus rapidement possible.

Erreur n°3 : s’éparpiller

C’est une erreur qu’on a tous tendance à faire, moi la première, à un moment donné, parce qu’on a vraiment trop envie d’avoir des résultats !
Résultat : on a tendance à vouloir faire plein de choses.

Ça rejoint un peu l’erreur n°2, mais l’idée est de te consacrer, quand tu te lances, sur l’essentiel.

L’essentiel, qu’est-ce que c’est ? Ce sont les actions qui vont te demander le moins d’efforts pour le plus de résultats. Pour faire encore plus simple, demande-toi : quelles sont les actions qui vont me permettre de trouver des clients le plus vite possible ?

À tes débuts de coach, le plus important, c’est :

  • définir ton client idéal, savoir qui il est, quelles sont ses problématiques et apprendre à le connaître ;
  • construire ton offre, une offre adaptée à ton client, qui est faite pour lui sur-mesure et va vraiment être transformative ;
  • communiquer au bon endroit et de la bonne façon, toujours en fonction de la problématique de ton client idéal et de ce dont il a besoin.

Je sais que tu as envie d’être partout, de faire plein de choses, de créer plusieurs offres, mais c’est une erreur : concentre plutôt toute ton énergie au même endroit et essaye de comprendre ce qui se joue en toi !

Le fait de vouloir être partout est souvent lié à la peur du manque, à la peur de l’échec et c’est normal !

Mais c’est important d’en prendre conscience et de rééquilibrer ton énergie pour pouvoir te concentrer sur l’essentiel.

Tu peux avoir envie de :

  • construire plusieurs offres,
  • créer un freebie,
  • lancer une newsletter…

Mais tout ça arrive dans un second temps.

Quand tu te lances comme coach, il faut faire les choses très simplement et ça se résume en un mot : le focus !

Le focus est vital dans ton activité au démarrage, et même après.

C’est le fait de se concentrer sur l’essentiel, d’aller sur ce qui va t’apporter le plus de résultats, te plaire le plus et donc de te concentrer sur des choses très simples en restant fixé sur ces objectifs-là.

Tout ça est d’ailleurs en lien avec l’erreur n°4, qu’on aborde tout de suite !

Erreur n°4 : être présent partout

Quand j’évoque cette erreur de vouloir être présent partout, je pense notamment à la communication. Mon conseil pour démarrer dans la communication en tant que coach : concentre-toi sur un seul réseau. Je vois trop de coachs présents sur Facebook, Instagram, LinkedIn, etc.

À terme, c’est génial, parce que c’est important d’être présent sur plusieurs réseaux sociaux une fois que ton activité de coach est bien lancée ! En effet, plus tu vas augmenter ta visibilité, plus tu vas avoir de chances de trouver des clients. Cependant, au départ, je te recommande de concentrer tes efforts au même endroit pour avoir des résultats le plus vite possible. Un réseau social, ça prend du temps à développer et je sais de quoi je parle…

Mon compte Instagram Coaching Collectif m’a demandé beaucoup d’énergie pour le développer, mais c’est ce qui m’a permis de trouver des clients rapidement. Si j’avais été à la fois sur Instagram, Facebook et LinkedIn, j’aurais divisé mes efforts par 3 et mes résultats auraient aussi été divisés par 3.

Plus tu te concentres sur un seul réseau, plus tu vas augmenter ta valeur perçue, car tu vas avoir :

  • plus dabonnés,
  • plus de réactions,
  • plus de contenu,
  • plus d’engagement

Et une fois que ce réseau te permet de trouver tes premiers clients, tu peux alors passer à une autre action : développer ta présence sur un autre réseau ou créer ton site internet, par exemple.

Mais quand tu te lances comme coach, ne t’éparpille pas et choisis ton réseau en fonction de 2 critères :

  • selon ton client idéal et le réseau sur lequel il se trouve,
  • selon tes préférences aussi, car c’est important et indispensable que tu prennes du plaisir sur le chemin !

Erreur n°5 : rester seul

Encore une erreur 100% vécue puisque je l’ai faite à mes débuts de coach.

Si je peux te donner un conseil pour éviter cette erreur, c’est de t’entourer rapidement de personnes qui ont les mêmes objectifs que toi, qui avancent dans le même sens et qui te tirent vers le haut en te faisant évoluer.

Pour justement éviter ça :

“On ressemble aux 5 personnes qui nous entourent”, ça te dit quelque chose ?

On a parfois l’impression d’être seul dans l’entrepreneuriat et je l’ai personnellement ressenti quand je me suis lancée, mais le fait de t’entourer de personnes qui avancent au même niveau que toi va t’aider à te sentir rassuré, soutenu et compris.

Ce sont un peu des “business friends”, si tu préfères, avec lesquels tu vas pouvoir échanger régulièrement.

C’est d’ailleurs pour ça que j’ai créé la CC School dans une version collective !

Parce que je sais à quel point c’est précieux d’avoir des coachs qui démarrent comme toi et qui avancent au même rythme, qui rencontrent les mêmes problématiques… D’ailleurs, j’ai aussi conçu un système de trinôme pour que chacun se sente soutenu.

Entoure-toi un maximum de mentors, de coachs, de personnes qui t’inspirent, car plus tu t’inspires de personnes qui ont la même vision que toi, plus tu vas pouvoir avancer sereinement et rapidement.

Et on arrive déjà à la dernière erreur des coachs en début d’activité…

Erreur n°6 : attendre que tout soit parfait

Avis aux perfectionnistes ! Et j’en ai parmi mes clients qui se reconnaîtront sûrement. Ce que je veux vous partager, c’est que tout ne sera jamais parfait.

Je challenge beaucoup mes clients là-dessus puisqu’on communique avant que l’offre soit prête et on a les clients avant que l’offre soit prête également.

Pour vous donner une idée, quand j’ai lancé la première édition de la CC School, mon programme de coaching de groupe, j’avais uniquement préparé le premier mois.

Pour le deuxième et le troisième mois, même si j’avais déjà construit la structure de tout le programme et que j’avais déjà testé l’accompagnement, je n’avais pas préparé les vidéos ou les workbooks.

En réalité, tu n’as pas besoin que tout soit parfait avant de te lancer comme coach, tu vas apprendre au fur et à mesure ! Le passage à l’action, là encore, est la meilleure chose pour te faire avancer : tu testes, tu observes et tu ajustes.

C’est d’une efficacité redoutable, tu vas voir !

Tu vas avancer chaque jour et c’est mieux que de :

  • rester dans ton coin,
  • préparer les choses,
  • trouver que ce n’est pas assez bien,
  • tout refaire,
  • ne jamais te lancer !

Mon dernier conseil (et si tu ne devais retenir qu’une seule chose dans cet article, je voudrais que ce soit ça) : plus tu vas passer à l’action, plus tu vas avoir de résultats. C’est aussi simple que ça.

Je sais que ça fait peur, mais c’est souvent derrière nos peurs que se cachent les plus jolies choses donc je ne peux que t’inviter à te lancer malgré cette peur. Et chaque fois que tu vas faire une action et que tu as eu peur, tu vas te rendre compte que ce n’était finalement pas si terrible.

Finalement, c’est comme ça qu’on élargit notre zone de confort et qu’on évolue : en passant à l’action au quotidien et en dépassant, à notre rythme, ce qui nous fait peur.

 Voilà pour les 6 erreurs à éviter quand on se lance en tant que coach et mes conseils pour les éviter.

Pour récapituler, je te recommande de ne pas :

  • vouloir t’adresser à tout le monde, mais plutôt de te nicher ;
  • commencer par ton logo et ton site internet, mais plutôt de commencer par définir ton client idéal et construire une offre adaptée à son besoin ;
  • t’éparpiller, mais plutôt de rester focus ;
  • vouloir être présent partout, mais plutôt de choisir un seul réseau social, pertinent par rapport à ton client idéal et tes préférences ;
  • rester seul, mais plutôt rejoindre la communauté de mon compte Instagram Coaching Collectif où tu vas retrouver plein de coachs qui se lancent comme toi et tu pourras te sentir entouré ;
  • attendre que tout soit parfait, mais plutôt à passer à l’action !

Cet article t’a plu ? Tu t’es reconnu dans une ou plusieurs de ces erreurs ? Dis-moi lesquelles en commentaire ! 😁

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Avoir des objectifs clairs : quelle importance pour ton business ? - […] Le focus est d’ailleurs indispensable pour avancer sereinement et rapidement dans le lancement de ton activité de coach. […]
  2. 10 clés pour renforcer ta légitimité - Coaching Collectif - […] ça nous touche particulièrement quand on se lance en tant que coach, c’est parce qu’on nous apprend souvent à…
  3. Se lancer dans l’entrepreneuriat : 6 décisions qui font la différence - […] que d’habitude, car je vais aborder les meilleures décisions que j’ai prises au moment de me lancer en tant…
  4. Coaching collectif : les clés pour un coaching de groupe réussi - […] cette forme de coaching est-elle si puissante et comment l’adapter dans ton activité de coach […]
  5. Comment trouver son équilibre vie pro et vie perso ? - […] t’apportent des résultats directs, tu n’as pas besoin de 70 heures de travail par semaine pour lancer ton activité…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.