comment fixer ses prix quand on est coach

Comment définir le bon prix pour son coaching et se sentir à l’aise avec son tarif ?

C’est un sujet qu’on m’a beaucoup demandé d’aborder : comment fixer ses prix.

Cet article s’adresse surtout aux personnes qui :

  • ont du mal à définir leur tarif,
  • ont des difficultés à fixer un prix adapté et à la juste valeur de leur offre,
  • ne se sentent pas à l’aise lorsqu’ils doivent annoncer le prix de leur coaching.

Ça te parle ?

Ça tombe bien, car je vais te partager 5 clés pour savoir comment définir ses tarifs en coaching, et même augmenter tes prix !

 

Quel est le bon tarif pour un coaching ?

Petit disclaimer avant de commencer : pour moi, il n’y a pas de juste prix.

Le bon prix est celui avec lequel tu es à l’aise quand tu l’annonces.

Et c’est là tout l’intérêt de cet article pour toi 😉 je vais t’apporter 5 clés pour être plus à l’aise avec tes prix et que tu puisses augmenter tes tarifs.

L’objectif est que tu sois aligné.e avec ton prix, quel qu’il soit.

Il faut dire que, sur le marché du coaching français, on peut trouver tous les prix : ça va de 50-60€ pour une séance de coaching individuelle jusqu’à des milliers d’euros pour un accompagnement.

À titre d’exemple, il me semble qu’une séance avec mon mentor David Laroche coûte plus de 10 000€ !

Il n’y a donc pas de règle pour fixer tes prix. Les tarifs de ton offre de coaching dépendent de beaucoup de choses, et surtout de toi et de ton mindset.

C’est pourquoi, sans plus attendre, je te partage les 5 clés pour définir tes tarifs.

 

5 clés pour savoir comment fixer ses prix en coaching

1. Se concentrer sur la valeur de la transformation (et pas sur le nombre d’heures)

Cette clé est, pour moi, le point de départ pour réussir à fixer ses prix et à être à l’aise avec.

On a tendance à penser comme dans le salariat : fixer un prix par rapport à l’heure passée à travailler.

Cependant, ton prix n’est pas équivalent au nombre d’heures que tu vas passer à travailler sur ton offre ou en séance avec ton coaché.

Ton tarif dépend directement de la transformation et de la valeur que le changement que tu apportes à ton client a dans sa vie. Ainsi, tu dois te concentrer sur la valeur de la transformation que tu apportes plutôt que sur le nombre d’heures !

Surtout qu’en tant que coach, on a un impact énorme sur les personnes qu’on accompagne, que ce soit d’un point de vue professionnel ou personnel.

La valeur du changement qu’on amène dans la vie de nos clients est énorme 😍

Alors combien ça vaut :

  • de se sentir enfin épanoui,
  • d’apprendre à se connaître,
  • d’oser s’affirmer,
  • d’oser incarner pleinement qui on est…

Tout ça a une valeur énorme ! Je vais même plus loin : je pense que ça n’a pas de prix.

En te focalisant sur la transformation et pas sur le nombre d’heures, tu auras tendance à augmenter tes prix, car en prenant conscience de la valeur que tu peux apporter dans la vie des gens, tu seras plus à l’aise avec tes tarifs 🤗

PS : garde à l’esprit que, quoi qu’il arrive, tes tarifs ne sont pas gravés dans le marbre. Tu es libre de les faire évoluer quand tu le souhaites !

2. Travailler son rapport à l’argent pour réussir à fixer ses prix

Et c’est indispensable !

Si tu veux être à l’aise avec ton prix, tu dois être à l’aise avec l’argent.

C’est quelque chose qu’on n’a pas tous besoin de travailler : certains n’ont pas de problème dans leur rapport à l’argent.

En revanche, si tu as des pensées comme “l’argent, c’est mal” ou “les gens qui gagnent de l’argent sont méchants” ou si tu as reçu, pendant ton enfance, des messages négatifs autour de l’argent, tu auras peut-être besoin de retravailler ton rapport à l’argent.

Sinon, gérer un business et faire les bons choix pour ton entreprise risque d’être difficile.

Si tu as besoin de ressources, je te recommande 2 livres :

  • Père riche, père pauvre, pour avoir une vision différente et plus neutre de l’argent,
  • Les secrets d’un esprit millionnaire, qui a complètement changé mon rapport à l’argent et à la peur de manquer d’argent.

En bref, si tu estimes que l’argent est quelque chose de mal, tu n’auras pas envie d’en gagner alors que notre objectif est quand même de vivre de notre activité de coach 🙃

Si tu ne fais pas ce travail alors que tu en as besoin, tu risques de fixer des prix trop bas par rapport à la valeur de ton accompagnement, ce qui ne sert ni ton client, ni toi :

  • souvent, plus on investit de l’argent dans un accompagnement, plus on s’applique et on s’implique ;
  • un prix bas peut impacter la valeur perçue de ton offre, car tes prospects peuvent penser que ton accompagnement est de moindre qualité par rapport à celui de tes concurrents qui ont un prix plus élevé.

Pour ces 2 raisons, c’est important de définir un prix à la juste valeur de ton offre de coaching et non un prix trop bas par peur de ne pas vendre 🤗

PS : garde à l’esprit que le tarif de l’accompagnement est rarement la véritable objection de tes prospects. À moins que la personne n’ait vraiment pas les moyens, lorsque tu entends “c’est trop cher” ou “je vais réfléchir”, c’est qu’ils n’ont pas réussi à voir la valeur de ton accompagnement par rapport au prix.

3. Étudier son marché pour être à l’aise avec ses tarifs

Une fois que tu t’es positionné.e sur le marché, par rapport à une cible et un client idéal, c’est intéressant de voir ce que font tes concurrents.

En effet, si tu es le seul coach à proposer un accompagnement à 60€ / séance alors que tous les autres sont à 120€, ça ne renvoie pas le bon message à tes clients 😕

Avoir exactement le même prix que tes concurrents n’est pas nécessaire, mais c’est important d’analyser ce qui se fait et de voir comment tu peux te différencier.

Ça peut être grâce à :

  • une différenciation par le bas, pour te positionner comme le plus bas du marché (sans qu’il n’y ait un énorme différence) et prôner l’accessibilité,
  • un positionnement dans le plus haut du marché, avec une valeur perçue de qualité et d’excellence.

Étudier la concurrence est essentiel, comme tu peux le voir. Et c’est d’ailleurs quelque chose qu’on fait ensemble, dans mon accompagnement la CC School, pour pouvoir trouver un positionnement qui te correspond et qui t’aide à te démarquer de la concurrence.

4. Tester son offre de coaching pour mieux fixer ses prix

Cette 4ème clé est tellement importante ! C’est une de celles qui va t’aider à être le plus à l’aise avec ton prix : tester ton offre.

Une fois que tu as testé ton offre et eu tes premiers clients, tu es beaucoup plus confiant.e sur ton prix, car tu connais la valeur de ton accompagnement. Tu as vu la transformation et les résultats obtenus par tes clients.

En testant ton offre, tu acquiers aussi de la légitimité, car tu sais ce que ça vaut. Tu en parles plus facilement, tu la vends plus facilement et tu peux définir un tarif juste.

En bref, il n’y a rien de mieux pour être à l’aise pour fixer ses prix que de tester ton accompagnement en amont et de constater ce que tu apportes à tes clients en termes de transformation et de changement.

C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi : j’ai fini par ne plus être alignée avec mes tarifs, car je me suis rendu compte que ce que je proposais avait plus de valeur que le prix initial. Résultat : j’ai augmenté mes tarifs.

5. Renforcer son expertise et la puissance de son offre pour augmenter ses tarifs

Cette dernière clé a tous les avantages. Elle t’aide à :

  • être à l’aise avec tes tarifs,
  • fixer des prix qui sont vraiment adaptés à ton offre,
  • augmenter tes prix.

Comment renforcer ton expertise ?

Tu le sais, je pense que, pour réussir à se différencier et à trouver ses premiers clients, il est essentiel de se nicher et de devenir expert sur une thématique (et une seule !).

Plus tu es expert.e sur une thématique, plus ton expertise se renforce : à force d’apprendre en continu et de coacher sur ce sujet, tu seras de plus en plus à l’aise et performant.e.

Si je reprends l’exemple de David Laroche qui facture un coaching aux alentours de 10 000€ la séance, il n’a cessé de travailler son expertise et il est devenu la référence dans sa thématique, ce qui donne une valeur de plus en plus forte à son accompagnement.

Plus tu vises une thématique particulière pour en devenir la référence, plus ce sera facile d’augmenter tes prix.

Sans oublier que tu peux aussi travailler la puissance de ton accompagnement.

Je m’explique : je ne te conseillerai jamais de baisser le prix de ton coaching parce que tu ne te sens pas à l’aise avec. En revanche, tu peux renforcer ton accompagnement, et donc augmenter sa valeur pour être plus aligné.e avec ton tarif.

PS : garde à l’esprit que tu peux enrichir ton accompagnement via des outils, des exercices… Bref, un véritable programme de coaching qui accompagne ton client de manière globale et augmente la valeur de ton offre.

 

Voilà pour ces 5 clés !

C’était intense et très riche, car je veux vraiment t’aider à mieux fixer tes prix et surtout à être aligné.e lorsque tu le fais et lorsque tu parles de tes tarifs.

Et si je récapitulais tout ça avant de conclure ?

  • Clé n°1 : te concentrer sur la valeur de la transformation que tu apportes plutôt que sur le nombre d’heures que tu vas faire,
  • Clé n°2 : travailler ton rapport à l’argent,
  • Clé n°3 : étudier ton marché,
  • Clé n°4 : tester ton offre,
  • Clé n°5 : continuer à renforcer ton expertise et la puissance de ton accompagnement.

Si tu ne devais retenir qu’une seule chose de cet article, je t’invite vraiment à mesurer la valeur de la transformation que tu enclenches dans la vie des gens que tu accompagnes, car c’est quelque chose d’énorme !

Plus tu prends conscience de cette valeur, plus tu vas l’incarner et inciter ton audience à travailler avec toi 💪

À toi la parole maintenant : rencontres-tu des difficultés pour fixer tes prix ? Tu peux me partager ton ressenti dans les commentaires 😁

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.